Comment bien choisir son logement senior ?

logement senior

Publié le : 20 juin 20227 mins de lecture

La plupart des personnes retraitées et âgées ne rêvent que de rester longtemps chez elles dans de bonnes conditions, ou dans un lieu sûr près de leurs proches. Pour les actifs et les autonomes, ayant une mobilité réduite ou une plus grande dépendance, il existe plusieurs options de logement pour les seniors avec des services pour un quotidien facile et serein. Les divers services d’hébergement pour les personnes âgées sont des solutions adaptées à leurs âges, leurs mobilités physiques, leurs désirs et leurs projets de vie.

L’hébergement à domicile pour habiter chez soi

La plupart des retraités choisissent l’option de maintien à domicile. Cette solution consiste à aménager la maison en installant des équipements de facilité et des dispositifs de sécurité. Elle nécessite également la collaboration avec des professionnels de santé. Le maintien peut se dérouler dans la demeure actuelle, comme propriétaire ou locataire. Le déménagement peut se faire également, si le changement de lieu ou de zone est nécessaire, pour pouvoir se rapprocher de la famille. Le coût de cette option de logement senior varie selon le niveau d’indépendance. Il peut être réduit à travers l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA. Le maintien à domicile est adéquat pour les personnes qui n’acceptent pas d’adhérer dans une structure pour les retraités. Les personnes âgées profitent d’une vie familiale, d’une habitation décente et d’un accompagnement adéquat. Plusieurs aides permettent de limiter les coûts d’investissement.

Les colocations et les foyers d’accueil pour jouir d’une vie familiale

Outre les soins à domicile et les maisons de retraite, les colocations sont devenues populaires auprès des personnes âgées. La colocation permet de s’éloigner de la solitude. Elle favorise la qualité de vie. Elle aide dans la réduction du loyer. Elle multiplie les rencontres avec des personnes ayant des intérêts ou des valeurs similaires. La colocation dans le logement senior se réalise entre les personnes âgées ou entre la même génération. Les offres sont très larges. Il existe des logements classiques, des projets solidaires et des foyers inclusifs. Il est possible de concevoir une propre colocation à travers l’habitation actuelle. Les coûts dépendent de l’emplacement, du propriétaire et du type de maison.

Par ailleurs, l’accueil familial s’avère une solution parfaite pour les retraités ne voulant ou ne pouvant pas habiter chez eux ou dans un établissement, d’une façon permanente ou temporaire. La famille ou la personne qui s’occupe de personnes âgées doit obtenir l’approbation du conseil départemental. La validité de l’agrément dure 5 ans. La famille d’accueil s’assure de la qualité de l’hébergement, de l’adaptation relative à l’âge et à l’état de santé. L’hôte doit être bien formé. L’accueil familial peut être sur le long terme ou temporaire. Il peut également être à temps partiel, séquentiel ou à ​​temps plein selon les besoins.

Les logements non médicalisés et médicalisés pour bénéficier des soins

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées (EHPA) sont des logements pour les individus indépendants ou non. Ils permettent de vivre de façon autonome et de profiter d’un environnement convivial et sécuritaire. Ils proposent des services particuliers pour la collectivité tels que le ménage, la nourriture, les divertissements. Il existe un EHPA privé et public. Concernant l’EHPA privé, il est généralement un centre de services. Celui-ci s’avère parfois une véritable petite ville qui offre un environnement unique. Pour l’EHPA public, il est fréquemment un logement senior indépendant.

Pour les Unités de Soins Longue Durée (USLD), elles sont destinées pour les individus de plus de 60 ans nécessitant une surveillance médicale considérable. Elles sont rattachées aux hôpitaux. Les soins USLD sont occupés entièrement par l’assurance maladie.

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) sont destinés aux retraités de plus de 60 ans qui ont besoin de soins et d’aide réguliers. Ils conviennent pour les personnes âgées souffrant de troubles neuro-évolutifs comme le Parkinson et l’Alzheimer. Les services varient selon l’établissement, public, privé ou associatif.

Le béguinage et le papy-loft pour profiter d’une vie de société

Il existe deux options intermédiaires entre les logements médicalisés et non médicalisés. Il s’agit du béguinage et du papy loft.

À propos du béguinage, il peut être une option de logement senior adaptée aux personnes indépendantes qui ont des difficultés de mobilité ou ne peuvent pas vivre seules. Il est spécifique sur le côté social. Il permet de se sentir chez soi et de participer à des activités collectives. Chacun devient indépendant avec l’aide apportée. Le béguinage peut être privé ou public. Le béguinage privé appartient aux coopératives ou associations. Le béguinage public est lié aux institutions publiques.

Pour le Papy Loft, il constitue un logement social pour les seniors en situation d’autonomie limitée qui ne veulent pas vivre en EHPAD. La résidence comprend souvent deux ou trois pièces. Elle est souvent munie de terrasse. Elle est équipée pour assurer un maximum d’indépendance comme les volets électriques, les salles de bains adéquates. Ce type de logement est destiné aux retraités à faibles revenus.

Plan du site