Comment savoir si son proche peut bénéficier d’aides financières ?

Publié le : 20 octobre 20214 mins de lecture

Être âgé ou s’occuper d’une personne âgée n’est pas facile. Vous pourrez parfois vous demander où vous pourrez trouver une aide. En effet, le gouvernement a créé des aides financières pour aider les personnes en difficultés et pour combler leurs manques. C’est pourquoi la question se pose : Comment savoir si son proche peut bénéficier d’aides financières ? 

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) destinée aux personnes âgées

L’APA est dans un premier temps une aide financière établie pour les personnes âgées. Si votre proche est âgé de 60 ans ou plus et qu’il perd son autonomie, il peut bénéficier de cette aide. L’allocation personnalisée d’autonomie ou APA assure ses factures à la maison. Mais, cette aide est également pour les individus ayant besoin d’une surveillance particulière. Pour pouvoir en tirer profit, il faut suivre quelques étapes. Tout d’abord, il faut avoir l’âge accepté : 60 ans ou plus. Ensuite, le bénéficiaire devra être un résidant fixe dans un territoire français. Et en dernier lieu, il devra avoir une perte d’autonomie. Trouvez d’autres aides financières destinées aux personnes âgées sur ce lien

La prestation de compensation de handicap (PCH)

Si vous avez un proche handicapé encore actif, ce dernier pourrait connaitre la prestation de compensation de handicap. Essayez donc de lui demander pour savoir le prix de la prestation. En tout cas, il faut accepter que cette aide soit destinée pour couvrir la perte d’économie dans la vie courante et sociale. C’est une attribution composée de 5 aides différentes : humaine, technique, aménagement, transport, aide spécifique, et animalière. Les personnes handicapées qui vivent à domicile ou dans un établissement peuvent également bénéficier de cette aide. Pour pouvoir l’attribuer, quelques conditions sont nécessaires. Votre proche pourrait percevoir la PCH selon les 3 conditions suivantes. En premier lieu, s’il rencontre un problème sur la réalisation d’un travail ou d’une activité dans la vie courante. C’est ce qu’on appelle la perte d’une autonomie. En second lieu, s’il a 60 ans ou plus et en troisième lieu, si la résidence est à domicile ou dans un établissement.

La majoration tierce personne (MTP)

Les personnes âgées ou les personnes invalides peuvent faire appel à cette aide. Cette dernière pourrait être en rapport à une pension d’invalidité encore plus élevée. Votre proche peut bénéficier de la majoration tierce personne si dans un premier temps, il est titulaire d’une pension d’invalidité de la troisième catégorie. Cette majoration est aussi effective s’il a l’âge dans lequel il ne peut plus accomplir l’activité de la vie quotidienne (les personnes ayant 60 ans ou plus).

 

Plan du site